Le neurinome acoustique ou schwannome vestibulaire

Un neurinome acoustique, également appelé schwannome vestibulaire,  est un type de tumeur cérébrale non cancéreuse (bénigne).

Une tumeur cérébrale bénigne est une croissance dans le cerveau qui, habituellement, se développe lentement sur de nombreuses années, ne se propageant pas à d’autres parties du corps.

Les névromes acoustiques se développent sur le nerf de l’audition et de l’équilibre, ce qui peut entraîner des conséquences sur ces derniers.

Ils peuvent parfois être graves s’ils deviennent très gros, mais la plupart sont détectés et traités avant qu’ils n’atteignent ce stade.

Les névromes acoustiques ont tendance à affecter les adultes âgés de 30 à 60 ans et n’ont généralement pas de cause évidente, bien qu’un petit nombre de cas soient le résultat d’une affection génétique appelée neurofibromatose de type 2 (NF2).

Symptômes d’un neurinome acoustique

Un neurinome acoustique peut ne pas présenter de symptômes évidents au début.

Les symptômes ont tendance à se développer progressivement, comprenant souvent :

  • une perte auditive qui n’affecte généralement qu’une seule oreille ;
  • des acouphènes (le fait d’entendre des sons qui viennent de l’intérieur du corps) ;
  • le vertige.

Parfois, un grand neurinome acoustique peut aussi causer :

  • des maux de tête persistants ;
  • une vision floue ou double temporaire ;
  • de l’engourdissement ou de la douleur à un côté du visage ;
  • des problèmes de coordination des membres (ataxie) d’un côté du corps ;
  • une voix rauque ou de la difficulté à avaler.

Obtenir des conseils médicaux

Consultez votre médecin généraliste si vous avez des symptômes persistants ou gênants qui pourraient être causés par un neurinome acoustique.

Les névromes acoustiques peuvent être difficiles à diagnostiquer, les symptômes pouvant être causés par d’autres pathologies telles que la maladie de Ménière.

Si votre médecin généraliste pense que vous pourriez souffrir d’un neurinome acoustique, vous serez référé à un hôpital ou une clinique pour effectuer certains tests, dont par exemple :

  • des tests auditifs,
  • une IRM,
  • un tomodensitogramme.

Les traitements des neurinomes acoustiques

Il existe plusieurs options de traitement d’un neurinome acoustique, selon la taille et la position de la tumeur, sa vitesse de croissance et votre état de santé général.

Les principales options sont :

  • la surveillance de la tumeur à travers des examens IRM réguliers (les traitements ci-dessous ne sont généralement recommandés que si les examens montrent qu’elle prend de l’ampleur) ;
  • la chirurgie du cerveau : l’ablation de la tumeur (sous anesthésie générale) est envisagée si elle est importante ou s’agrandit ;
  • la radiochirurgie stéréotaxique : les petites tumeurs peuvent être traitées avec la radiation, pour éviter qu’elles ne deviennent plus grandes.

Remarque : La chirurgie et la radiochirurgie comportent des risques. A titre d’exemple, elles peuvent parfois causer un engourdissement ou une paralysie du visage.

Les conséquences des neurinomes acoustiques

Les grands neurinomes acoustiques peuvent parfois être graves, entraînant une accumulation de liquide dans le cerveau (hydrocéphalie) et mettant la vie en danger. Cependant, il est rare qu’ils atteignent ce stade. Beaucoup grandissent très lentement ou pas du tout, et ceux qui grandissent plus vite peuvent être traités avant qu’ils ne deviennent trop gros.

Même avec un traitement, les symptômes tels que la perte auditive et les acouphènes peuvent persister et affecter votre capacité à travailler, à communiquer et à conduire. Ces problèmes peuvent nécessiter un traitement supplémentaire.

Un neurinome acoustique peut parfois réapparaître après le traitement. On estime que cela se produit chez environ une personne ayant subi une ablation chirurgicale sur vingt. Il est ainsi indispensable de passer régulièrement une IRM après chaque traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *